Une étude pour mieux connaitre les effets de la lumière sur les espèces, milieux et continuités écologiques aquatiques

L’Association nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes (ANPCEN) et la Mission Economie de la Biodiversité (MEB) du groupe Caisse des Dépôts ont signé une convention de partenariat pour réunir leurs expertises complémentaires. Il s’agira notamment de répertorier les connaissances disponibles sur les effets de la lumière artificielle nocturne sur les espèces, les milieux et continuités écologiques aquatiques (trame bleue). Les partenaires identifieront par ailleurs des pistes de financements innovants à même de favoriser les éclairages du XXIème siècle adaptés à ces enjeux nouveaux.

Ce sujet, peu abordé jusqu'ici, est d'autant plus important que l'on constate que les plans lumières se multiplient partout en France. Les points lumineux de l’éclairage public ont eux aussi augmenté de 64 % en 20 ans tandis que leur durée d’éclairement a quasiment doublé dans la même période. Or l’augmentation de la lumière artificielle la nuit bouleverse, sans que la mesure en soit clairement prise, l’alternance naturelle du jour et de la nuit dans laquelle réside des équilibres physiologiques de nombre d’êtres vivants.

Pour en savoir plus

Dossier de presse de l'opération

Site de l'ANPCEN

Site de la Mission économie de la biodiversité