Mission d'expertise nommée pour le projet de barrage de Sivens

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a nommé lundi 8 septembre une mission d'expertise afin d'évaluer la qualité du projet controversé du barrage de Sivens dans le Tarn, en matière de préservation de la ressource aquatique.

Deux experts interviennent pour évaluer la qualité du projet de barrage qui vise à soutenir l'étiage du Tescou, un petit affluent du Tarn. Ce projet a été déclaré d'utilité publique en octobre 2013 et prévoit de créer une retenue d'eau de plus de 40 hectares, qui permettra notamment aux agriculteurs d'irriguer leurs cultures à Lisle-sur-Tarn.

Disparition de la zone humide du Testet

Le futur barrage permettra de stocker 1,5 million de m3 d'eau. Cette réserve d'eau sera située au pied de la forêt de Sivens, à une dizaine de kilomètres de Gaillac (81) et nécessite le déboisement des 13 hectares de la zone humide du Testet. 

Pour compenser cette destruction, des mesures compensatoires d'atteintes à l'environnement ont été imposées au maître d'ouvrage pour rétablir l'état de conservation de l'ensemble des espèces impactées. L'une des mesure proposées vise à reconstituer 19,5 ha de zones humides pour preserver les habitats d'espèces telles que la Cordulie à corps fin, l'Agrion de Mercure et la Lamproie de Planer.

Une mission d'expertise nommée pour évaluer le projet

Lors d'un déplacement à Rochefort (17), la ministre en charge de l'écologie, Ségolène Royal, a demandé que soient vérifiées les "conditions mises par le ministère sur les retenues de substitution".

Mme Royal a nommé deux experts, en accord avec le président du Conseil général du Tarn, avec pour mission de "favoriser le dialogue" et de vérifier "les garanties d'une gestion durable de la ressource en eau". Les deux experts, Pierre Rathouis et Nicolas Forray, évalueront le projet de territoire et les mesures compensatoires visant à préserver la biodiversité du site. Le but est de définir un projet permettant de concilier le maintien d'une activité agricole raisonnée et la préservation de la ressource aquatique et des milieux naturels. 

Pour en savoir plus

Présentation formelle du projet par le collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet

Avis de la DREAL Midi-Pyrénées sur le projet 

Communiqué de la prefecture du Tarn sur le projet