Le retour des brebis sur les bords de Loire

Cette opération, débutée il y a plus de 10 ans, aujourd’hui portée par le Conservatoire d’espaces naturels de la région Centre, pour son volet environnemental et financier, et par la Chambre  d’agriculture du Loiret, pour son volet zootechnique, vise à étendre le pâturage comme mode d’entretien des bords de Loire conformément aux objectifs fixés par le Plan Loire Grandeur Nature et par Natura 2000.

Conciliant élevage et préoccupations environnementales, ce projet oeuvre pour le maintien des habitats naturels dits « ouverts » (pelouses, prairies) afin de préserver la biodiversité qui leur est liée mais aussi des zones d’écoulement pour la Loire. Ainsi, le pâturage extensif participe également au maintien des zones ou champs d’expansion pour les crues de la Loire.

Le programme Pasto'Loire

Avant les années 1950, le pâturage sur les bords de Loire était courant. Depuis son abandon, le boisement sur les rives s’est accentué jusqu’à créer sur de nombreux secteurs des rideaux d’arbres modifiant profondément les paysages de Loire.
Née de ce constat, une expérience engagée dès 1996, financée par le fond de gestion de l’espace rural, a été entreprise par un regroupement d’acteurs ligériens : association pour le pastoralisme dans le Loiret, Syndicat ovin du Loiret, GIC Loire, Conservatoire d’espaces naturels de la région Centre ainsi que plusieurs éleveurs convaincus.
Testée sur plusieurs années sur les sites de Guilly et de Dampierre-en-Burly puis sur d’autres sites, gérés par le Conservatoire, elle a permis de montrer l’intérêt du pastoralisme comme méthode de gestion, et de mettre en évidence son efficacité pour la préservation de la biodiversité végétale et animale, donnant naissance en 2010 à l’opération Pasto’Loire portée par le Conservatoire et la Chambre d’agriculture du Loiret.

Opération soutenue par : les fonds européens FEADER et FEDER, Agence de l'Eau Loire Bretagne, DREAL Centre, Région Centre et le Conseil Général du Loiret

En savoir plus