Le programme de restauration des roselières du Lac d'Annecy

Le Syndicat mixte du Lac d'Annecy (SILA) a entrepris dès 2007, un plan de restauration des roselières du Lac d'Annecy. La première phase de ces travaux de restauration est arrivée à son terme, montrant des résultats très encourageants.

Un diagnostic inquiétant

Une première étude diagnostic, menée en 2007 a montré la morphologie très hétérogène des roselières du lac d’Annecy avec : 3 % des secteurs identifiés considérés comme régénérescents, 42 % comme stationnaires et 55 % comme dégénérescents, mais conservant un intérêt écologique fort. Ce constat a donc rendu la mise en œuvre d’actions de restauration nécessaire pour maintenir et redynamiser certaines roselières.

Ce diagnostic a également permis d'identifier les principales causes de régression des roselières :

  1. Les aménagements physiques des berges (pontons, murets).
  2. La stabilisation du niveau du lac (installation de vannes en 1965)
  3. L’action érosive des vagues et des bois morts dans ce contexte de plan d’eau stabilisé. 

Un plan de restauration ambitieux

Sur la base de ce diagnostic, une première phase du plan de restauration des roselières a été engagée sur 3 secteurs pilotes : le Bout du Lac à Doussard et les marais de l’Enfer et le sentier des roselières à Saint-Jorioz.

                     Voir une vidéo de présentation du programme de restauration sur Viméo

Les actions mises en oeuvre combinent différentes techniques de génie écologique telles que :

  • la plantation de végétaux,
  • la création de palissades de protection contre la houle et les objets flottants (bois morts).

Au cours de cette première phase de travaux, le SILA s'est ainsi appuyé sur la Compagnie nationale du Rhône (CNR), mais aussi sur le lycée agricole de Poisy-Chavanod, où les élèves travaillent depuis 2008 à la production et la multiplication des trois espèces constituant les roselières : le roseau, le nénuphar et le scirpe, en vue de leur réimplantation. 

Cette première phase, (1 M€, financé par l'Agence de l'eau Rhône-Méditerranée et Corse (50%) et le Conseil Départemental de Haute-Savoie (30%)) s'est terminée en 2015 et présente des résultats très encourageants permettant de préparer une seconde phase de travaux en 2018.  

Sentier des roselières - Saint-Jorioz - Juillet 2012 © SILA Sentier des roselières - Saint-Jorioz - Août 2016 © SILA
Roselières Bout du Lac - Doussard - Août 2010 © SILA Roselières Bout du Lac - Doussard -Août 2016 © SILA

Une gouvernance originale

Le plan de restauration est piloté par le Sila via une structure de gouvernance spécifique au Lac d'Annecy : la Commission lac et prospective. Cette instance vise à réunir tous les acteurs concernés (usagers, élus et scientifiques), car le plan consiste à la fois à réimplanter des roselières, à faire évoluer la réglementation pour mieux protéger ces zones mais aussi à réfléchir à la gestion du niveau de l'eau.

Pour en savoir plus

Site internet du SILA

Contact : sila@sila.fr