Ingénieur en Ecologie des communautés en lien avec le corridor rivulaire

Présentation de l'offre

L’unité de recherche RiverLy du Centre Irstea de Lyon-Villeurbanne est constituée de plusieurs équipes travaillant sur des questions de qualité biologique et chimique et de fonctionnement des milieux aquatiques d’eau douce (biologie, écologie, chimie analytique et environnementale, devenir et transferts des substances chimiques, hydrologie et hydraulique).

Au sein de l’unité de recherche RiverLy, le Laboratoire d'Hydroécologie Quantitative (LHQ) pratique une écologie systémique et développe des connaissances sur les évolutions conjointes des bassins versants, des corridors rivulaires et des pressions multiples qui s'y exercent et en analyse les effets sur le fonctionnement des cours d'eau. Pour nourrir in fine des modèles d'analyse de risque intégré combinant les différents déterminants s'exerçant à différentes échelles (du local au régional), il est nécessaire de travailler sur des séries de données longues dans des contextes de pressions contrastés avec pour ambition d'en extraire la part climatique (température, débits) et la part anthropique (en p. morphologie). Ces connaissances sont destinées à accompagner la mise en œuvre des politiques publiques (ex. réglementation installations industrielles, directives européennes, contrats de rivière).

Affecté-e à l’équipe LHQ, vous serez chargé-e de l’analyse de données écologiques d'échantillonnage de communautés ; mise en relation entre réponses écologiques et structure du corridor rivulaire. Pour cela, vous devrez :

  • définir le plan d'étude et de recueil des données le mieux adapté au problème posé ;
  • concevoir et élaborer la structure de bases de données et de systèmes d’information permettant de collecter, structurer, stocker et mettre en relation les données ;
  • diffuser et valoriser les résultats sous forme de rapports techniques, de publications ou de présentations orales auprès des communautés professionnelles et scientifiques ;
  • gérer l’ensemble des moyens humains, techniques et financiers alloués aux dispositifs de collecte et de traitement de données ;
  • former, en interne et en externe, aux principes et à la mise en œuvre des techniques de l’analyse des données biologiques.

Profil recherché

  • Titulaire d’un diplôme d’ingénieur ou d’un doctorat, vous avez des connaissances approfondies en écologie aquatique (macroinvertébrés, traits fonctionnels) et en statistiques descriptives et tendancielles. Doté-e d’un bon sens relationnel, vous savez également travailler en équipe.

Candidature

Envoyer CV et lettre de motivation en précisant intitulé et référence du poste (voir la fiche de poste), avant le 14 mars 2018, à : jeremy.piffady@irstea.fr

Renseignements complémentaires