Etude géohistorique des mares de la forêt de Compiègne

Contexte et objectifs

Les mares forestières constituent un patrimoine riche de biodiversité, remarquable et menacé. Pour cette raison, elles font l’objet de mesures conservatoires particulières, et méritent d’être mieux connues par les études scientifiques. Les mares de la forêt de Compiègne présentent des origines très variées : anciennes dépressions naturelles, mares d’habitats gallo-romains ou médiévaux, mares de drainage, mares d’abreuvement du gibier, etc. L’objectif de ce stage est de mieux faire le lien entre l’inventaire des mares et leur environnement proche, pour établir une typologie intégrant la dimension diachronique. Ce travail s’inscrit dans le projet de labellisation « forêt d’exception » de la forêt domaniale de Compiègne, et vise à fournir des éléments de diagnostic patrimonial, en vue d’une gestion conservatoire de ces milieux. Il présente aussi des visées exploratoires, afin de préparer des analyses sédimentologiques et palynologiques plus approfondies.

Méthodologie

Ce travail doit être mené au sein du laboratoire de Géoécologie des Ecosystèmes et des Paysages de l’unité EDYSAN, en relation avec l’Office national des Forêts. Il s’appuiera dans un premier temps sur l’inventaire des mares réalisé par l’ONF. Cet inventaire sera confronté avec une analyse d’images LiDAR. L’étude de ces images doit permettre de replacer ces mares dans un contexte plus général, en relation avec des traces d’habitat ancien, d’aménagements hydrauliques ou d’aménagements cynégétiques. L’ensemble des données repérées sur l’image LiDAR seront digitalisées et organisées au sein d’une base de données spatiale sous SIG afin de réaliser des analyses spatiales et des cartographies. Enfin, il est prévu plusieurs phases de terrain, qui viseront à contrôler l’analyse des images LiDAR, et effectuer des sondages sur les mares les plus intéressantes. L’étude des prélèvements effectués par sondage, via une approche sédimentologique (description précise des séquences sédimentaires de remplissages, analyses granulométriques, analyse de la matière organique,…) aura pour objectif d’appréhender le fonctionnement et les conditions environnementales passées de ces mares.

Formation et pré-requis

Ce stage s’adresse principalement à des étudiants de géographie ou d’écologie.

Une maîtrise des systèmes d’information géographiques (sous Arcgis de préférence) est indispensable.

Informations complémentaires

  • Structure d’accueil : Unité EDYSAN, UPJV-CNRS FRE3498 - 1, rue des Louvels 80000 AMIENS
  • Durée du stage : 6 mois de mars à août 2017

  • Financement du stagiaire : Indemnisation en fonction des dispositions légales en vigueur. Convention de stage obligatoire

  • Contact : Jérôme Buridant (jerome.buridant@u-picardie.fr)

Candidature

Le dossier de candidature, constitué d’un CV et d’une lettre de motivation, est à envoyer par email au responsable de stage avant le 22 février 2017.