Découverte de la Grenouille rousse sur un site en bordure de Garonne

L'association Nature Midi-Pyrénées, gestionnaire du site du méandre de la Hierle (Haute-Garonne), y a mené de nombreux inventaires naturalistes. Un inventaire mené en début d'année a permis d'y découvrir la Grenouille rousse (Rana temporaria), une espèce peu fréquente en dehors des reliefs dans le sud de la France.

Présentation du site du méandre de la Hierle

Le site du méandre de la Hierle s'étend sur 9 Ha, à la confluence de la Garonne et du Ger, sur les communes de Pointis-Inard, Labarthe-Inard et Montespan au pied des Pyrénées.

Sur ce site fréquement inondé, les modifications du cours du Ger ont laissé plusieurs bras, chenaux et zones humides annexes lui permettant de conserver une nature de « zone humide alluviale ». La majeure partie du méandre est composée d’une saulaie à saules blanc avec une strate herbacée humide parsemée de plusieurs mares. Un ruisseau, deux bras morts et des bancs de graviers constituent une mosaïque d’habitat idéale pour l’accueil de nombreuses espèces d’oiseaux, d’amphibiens, de poissons et de mammifères.

Ce complexe de zones humides et l’aspect très inondable du secteur donnent également à ce site un rôle important dans la gestion de la quantité et de la qualité de l’eau de la Garonne, en stockant une partie des eaux de crues.

La saulaie blanche du méandre de la Hierle (c) P.O. Cochard

L'association Nature Midi-Pyrénées est gestionnaire de ce site et méne dans ce cadre des animations et des inventaires réguliers de la faune et de la flore, en partenariat avec l'association Nature Comminges.

Au cours d'un inventaire effectué en mars 2016, des indices de présence de nombreuse espèces avait été relevés (grenouilles agiles - Rana dalmatina; tritons palmés - Lissotriton helveticus; crapauds communs - Bufo bufo). La présence lors de cet inventaire de tétards de grande taille ont poussé à la recommandation d'un inventaire spécifique pour déterminer s'il s'agissait de tétards de grenouille rousse. 

La présence de la grenouille rousse confirmée

La grenouille rousse (Rana temporaria) est une espèce liée aux climats frais et froids. Il est donc nécessaire de procéder aux inventaires durant l'hiver car l'espèce se reproduit à partir de la fin décembre. Suivant les recommandations du bilan herpétologique 2016, un inventaire a été mené le 2 février 2017 (date de la Journée mondiale des zones humides !), permettant de trouver des pontes anciennes dans une des mares temporaires du site, habituellement inondé à cette période.

La précocité des ces pontes, effectuées autour de la mi-janvier, pointent sans doute possible la grenouille rousse. 

Rana temporaria a besoin de sites de reproduction très particuliers présentant une lame d’eau peu épaisse dans des milieux ensoleillés ou ombragés s’asséchant le plus souvent en fin de printemps. La présence des ces conditions est notamment assurée par le passage de sangliers sur le site qui, en se baugeant, créent des baignoires boueuses permettant un maintien des zones inondées.

Si la grenouille rousse ne présnete pas une valeur patrimoniale importante régionalement (nombreuse stations en montagne), ses stations de basse altitude (ici 325 m) présentent un interet certain car rares et dispersées. Ces conditions en font des objets d’étude intéressants, notamment sur l'évaluation des impacts du changement climatique.

Afin de suivre l'évolution de la population de grenouille rousse sur le site, un suivi annuel (dénombrement des pontes en janvier) devra être mis en place.

 

Pontes de Rana temporaria (c) P.O. Cochard

Pour en savoir plus

- Page internet dédiée au site du méandre de la Hierle

- Page internet dédiée à la grenouille rousse

- Site de Nature Midi-Pyrénées