Chargé de mission « Préfiguration d’un Centre de Ressources Milieux Lacustres »

Contexte

L'Agence française pour la biodiversité (AFB) créée le 1er janvier 2017 est un établissement public du ministère de de la Transition écologique et solidaire (MTES) qui exerce des missions d’appui à la mise en oeuvre des politiques publiques dans les domaines de la connaissance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité des milieux terrestres, aquatiques et marins. Elle vient en appui aux acteurs publics mais travaille également en partenariat étroit avec les acteurs socio-économiques. Elle a aussi vocation à aller à la rencontre du public pour mobiliser les citoyens en faveur de la biodiversité.

Issue du regroupement de l'Agence des aires marines protégées, de l'Atelier technique des espaces naturels, de l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques et de Parcs nationaux de France, l’Agence française pour la biodiversité est composée de 1 200 agents répartis sur l’ensemble du territoire français en métropole et outre-mer.

L’AFB a notamment pour mission de conduire et soutenir des programmes d’étude, de prospective et de recherche. L’objectif est de favoriser l’intégration des besoins opérationnels prioritaires dans les programmes scientifiques et d’accélérer le transfert de connaissances vers la sphère des gestionnaires.

La coopération avec le monde de la recherche académique est renforcée à travers la mise en place de pôles de recherche et développement (équipes mixtes AFB/organismes de recherche) sur des thématiques centrales pour les missions opérationnelles de l’agence. Un tel pôle, dénommé Pôle Hydroécologie des Plans d’Eau, a été créé en partenariat avec Irstea pour dynamiser la production de connaissances et d’outils appuyant les politiques de préservation et de restauration de la biodiversité et du fonctionnement des milieux lacustres. Le poste proposé sera affecté au sein de ce pôle R&D.

Les écosystèmes lacustres concentrent de nombreux enjeux socio-économiques et de biodiversité associés à de multiples services (eau potable, irrigation, régulation hydrologique et hydraulique, ressources minérales, végétales et animales, hydroélectricité, activités récréatives…). Dans ces milieux sensibles, il apparaît fondamental de réussir à concilier les services rendus avec la préservation de leur biodiversité et de leur fonctionnement écologique. L’identification des besoins prioritaires, le développement des compétences et l’accompagnement scientifique et technique des acteurs opérationnels pour la gestion des milieux lacustres est un moyen de parvenir à cet objectif. Ces services pourraient être rendus par un outil de type centre de ressources « Milieux lacustres ». C’est l’un des principaux enseignements de la Rencontre Science-Gestion « Pour concilier biodiversité, fonctionnement écologique et usages des plans d'eau » qui a réuni à Aix-en-Provence près de 170 professionnels (issus à la fois du monde de la recherche et du monde de la gestion) en novembre 2016.

L’AFB, ayant pour mission d’assurer l’animation de réseaux au niveau national, de favoriser la mutualisation et la diffusion des techniques et bonnes pratiques, et d’analyser les potentialités de développement de sa politique « centres de ressources », va travailler sur sa préfiguration.

Le poste de chargé(e) de mission « préfiguration du centre de ressources milieux lacustres » s’inscrit donc pleinement dans les missions de l’AFB et dans la continuité de la rencontre « science-gestion » de novembre 2016. Il vise à poser les premières bases essentielles à la construction d’un centre de ressource efficient pour les milieux lacustres.

Description du poste

Mission

Le (la) chargé(e) de mission « préfiguration du centre de ressources milieux lacustres » aura pour mission de coordonner et d’animer l’ensemble des étapes préalables à la constitution d’un centre de ressource. Placé(e) sous l’autorité du chef de pôle « hydroécologie des plans d’eau », il (elle) travaillera en étroite interaction avec celui-ci, avec la cheffe du département Centre de Ressources, avec la cheffe de la mission partenariats, programmation et assistance et avec l’ensemble des agents du pôle R&D.

La communauté des chercheurs français en limnologie comptant aujourd’hui des effectifs relativement limités, une première étape consistera à rassembler cette petite communauté scientifique et à augmenter sa capacité de réponse aux enjeux écologiques autour des plans d’eau. L’objectif sera ensuite de réussir progressivement à structurer et rapprocher les communautés de chercheurs et de gestionnaires. Cette mise en réseau permettra d’analyser en continu les besoins, de susciter des manifestations d’intérêt collectives des scientifiques et d’obtenir des réponses intégrées pour une R&D pleinement opérationnelle autour des écosystèmes lacustres.

Activités principales

Animer le Comité de pilotage science-gestion

Un comité de pilotage, dirigé par l’AFB, rassemblant des agents de l’AFB, des scientifiques et des gestionnaires a été constitué pour coordonner l’organisation de la rencontre science-gestion qui s’est tenue à Aix-en-Provence en novembre 2016 autour de la thématique des plans d’eau. Il a ensuite été décidé de maintenir l’activité de ce comité pour suivre et valider les différentes étapes de construction d’un futur centre de ressources « milieux lacustres ».

Le (la) chargé(e) de mission aura pour objectif d’animer ce comité, en soutien à son président :

  • Organisation et animation de réunions régulières ;
  • Rédaction de compte-rendu ;
  • Diffusion régulière d’informations au comité et interaction avec ses membres;
  • Mise en place et maintien d’un espace de travail internet partagé.

Soutenir une offre de formation en limnologie

En fonction des priorités de formation identifiées suite aux rencontres science-gestion et par le comité de pilotage :

  • Assurer la mise en place des formations prévues au catalogue AFB, en collaboration avec le centre de formation AFB et les intervenants identifiés ;
  • Construire et mettre en place des formations complémentaires (recherche d’intervenants, construction du programme, organisation de la logistique), en collaboration avec le centre de formation AFB ;
  • Contribuer à une large diffusion des informations relatives aux formations proposées.

Rassembler les équipes de recherche/les chercheurs français travaillant en limnologie

La communauté des chercheurs travaillant sur les écosystèmes lacustres est relativement petite et il apparait important de réussir à la regrouper pour améliorer la communication entre chercheurs et avec les gestionnaires, augmenter sa capacité de réponse face aux enjeux identifiés (construction de projets multi-équipe et pluridisciplinaires), augmenter ses capacités d’expertise et d’appui aux gestionnaires, et améliorer la diffusion et l’utilisation des nouvelles connaissances et des produits de la recherche les plus opérationnels.

Afin d’atteindre cet objectif, le (la) chargé(e) de mission devra :

  • Recenser les équipes de recherche et les chercheurs français travaillant sur les écosystèmes lacustres ;
  • Construire un annuaire thématique ;
  • Proposer et mettre en place un système d’échange entre ces chercheurs ;
  • Construire un comité scientifique (futur CS du centre de ressources) rassemblant les chercheurs acceptant de contribuer à cette dynamique
  • Rechercher et proposer un mode de partenariat adapté aux équipes et chercheurs identifiés (GIS ou autre)
  • Organiser une première rencontre scientifique

Recenser les produits de la recherche ou les programmes scientifiques en cours, répondant
d’ores et déjà aux enjeux identifiés

Différents besoins prioritaires de R&D ont été dégagés par les gestionnaires. Par manque de visibilité ou de connaissance des modalités de diffusion des produits de la recherche, il s’avère que certains résultats ne sont pas connus alors qu’ils pourraient d’ores et déjà être valorisés et utilisés.

Le (la) chargé(e) de mission devra donc recenser les résultats disponibles et les projets en cours, dont les résultats attendus pourraient répondre ou contribuer aux enjeux identifiés. 

Dynamiser la production de nouvelles connaissances opérationnelles

Il existe encore de nombreuses lacunes pour répondre aux enjeux écologiques autour des plans d’eau.

Face à ce constat, le (la) chargé(e) de mission devra :

  • Suivre et coordonner certains projets R&D soutenus par l’AFB ;
  • Analyser l’opportunité de construire de nouveaux projets ;
  • Le cas échéant, construire de nouveaux projets scientifiques avec des partenaires de recherche ou mettre en place des appels à manifestation d’intérêt, en s’appuyant sur le groupe scientifique constitué préalablement.

Contribuer à la construction d’un espace internet de diffusion d’informations, de données et de
connaissances

Le bon fonctionnement d’un centre de ressources est indissociable de la mise en place d’une plateforme internet dédiée.

En s’appuyant sur les décisions du comité de pilotage, sur les compétences des départements des systèmes d’informations et Centre de ressources, et sur les travaux parallèles réalisés par l’AFEPTB, le (la) chargé(e) de mission devra réfléchir et proposer une architecture de plateforme internet ainsi que les données et informations d’ores et déjà mobilisables.

Construire l’architecture du futur centre de ressources et identifier les acteurs pouvant
contribuer à sa mise en place et son fonctionnement

En fonction de l’ensemble des résultats produits au cours du contrat, le (la) chargé(e) de mission proposera une architecture, un mode de contractualisation (en collaboration avec la mission partenariats, programmation et assistance), les contributeurs potentiels, et un mode de fonctionnement qui permettront la mise en place effective du centre de ressource « milieux lacustres ».

Relations liées au poste

Relations internes
  • Chef de pôle et ensemble des agents du pôle R&D « hydroécologie des plans d’eau » ;
  • Cheffe du département Centre de Ressource et agents du département ;
  • Cheffe de la mission partenariats, programmation et assistance ;
  • Département Formation de la DREC ;
  • En fonction des besoins, certains chargés de mission du Département RDI de la DREC ;
  • Département systèmes d’informations ;
  • Agents des services territoriaux de l’AFB.
Relations externes
  • Membres du comité de pilotage science-gestion plans d’eau
  • Chercheurs en limnologie
  • Association Française de Limnologie (AFL)
  • AFEPTB
  • GT DCE plan d’eau du ministère (ministère, agences de l’eau, DREAL, scientifiques, AFB)
  • Acteurs en lien avec la gestion des milieux lacustres (institutionnels, collectivités, gestionnaires, etc.).

Profil recherché

  • Niveau doctorat en écologie aquatique, de préférence en limnologie
  • Première expérience dans le montage de projet complexe
  • Première expérience souhaitée en gestion de projet et en animation de groupe, si possible à l’interface science-gestion
  • Une expérience dans la construction et/ou la gestion de plateforme internet serait un plus
  • Maîtrise de l’anglais scientifique et technique
  • Prise de poste prévue fin-octobre ou début novembre.

Compétences et qualités requises

Connaissances
  • Très bonnes connaissances scientifiques en limnologie et notamment en écologie aquatique
  • Très bonne appréhension des enjeux opérationnels de gestion des milieux naturels et de préservation de la biodiversité aquatique, en particulier appliqués aux plans d’eau 
  • Très bonne connaissance du monde de la recherche académique
  • Connaissance des partenaires institutionnels, des réseaux, et textes techniques, scientifiques ou
  • juridiques de référence sur les milieux lacustres
  • Maîtrise de la gestion de projet et des techniques d’animation
  • Connaissance et maîtrise des méthodes de diffusion d’informations sur internet
  • Maîtrise des méthodes de formations
Savoir-faire opérationnel
  • Aptitude à travailler en réseau et communiquer avec divers interlocuteurs : scientifiques, administrations, usagers, associations de protection de l’environnement
  • Capacité rédactionnelle, d'analyse et de synthèse
  • Adaptation à des terrains multiples
  • Aptitude à structurer des contenus
  • Capacité d’animation lors de réunions
  • Maîtriser l’outil informatique : Bureautique - microsoft Office et open office – SIG - QGIS
  • Mobilité (déplacements sur le terrain, au siège, en DIR, SD et Pôles de l’AFB).
Savoir-être professionnel
  • Rigueur scientifique
  • Autonomie
  • Bonnes capacités d'organisation
  • Bonnes qualités relationnelles
  • Aptitude à rendre compte
  • Attrait pour l'interdisciplinarité Sciences de la vie et de la Terre / Sciences humaines et Sociales
  • Force de propositions.

Déposer une candidature

Les personnes intéressées devront adresser leurs candidatures (CV détaillé et lettre de motivation)
sous la référence DREC/AIX/CDD par courriel à : recrutement@afbiodiversite.fr

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 23 octobre 2017

Renseignements possibles

Jean-Marc BAUDOIN
Chef du Pôle d’Etudes et de Recherche AFB-Irstea « Hydroécologie des Plans d’eau »
Direction Recherche Expertise et développement des Compétences (DREC)
Mail : jean-marc.baudoin@afbiodiversite.fr
Tél : +33 (0)4 42 66 69 70

Odile CRUZ
Chef du département Centre de Ressources de l’AFB
Direction Recherche Expertise et développement des Compétences (DREC)
Mail : odile.cruz@afbiodiversite.fr
Tél : 06.42.85.40.70