Chargé d’étude "Efficacité écologique des mesures de restauration physique des plans d’eau"

Description du poste

Irstea, Institut national de recherches en sciences et technologies pour l’environnement et l'agriculture, est engagé sur 3 défis sociétaux, la gestion durable des eaux et des territoires, les risques naturels et la qualité environnementale.

Bien inséré dans le paysage de la recherche française et européenne, il mène ses recherches en appui aux politiques publiques et en partenariat avec les industriels. Il emploie 1550 personnes réparties sur 9 implantations en France.

Au sein de l'unité de recherche RECOVER localisée à Aix en Provence, les travaux de l'équipe FRESHCO les travaux de recherches appliquées ont pour vocation la connaissance et la gestion des milieux aquatiques continentaux. Les activités scientifiques portent notamment sur les projets de restauration des hydrosystèmes d'eaux courantes et la définition des débits minimum biologiques.

Le pôle de Recherche & Développement AFB-Irstea « Hydroécologie des plans d’eau » comprend une
vingtaine d'agents de l'un ou l'autre des instituts partenaires ayant des compétences en hydrobiologie, limnologie, écologie des communautés, géomatique, statistique et modélisation.

Vous exercerez vos fonctions au sein de ce collectif de recherche et en étroite collaboration avec l’ensemble des membres de l’équipe FRESHCO auquel il est rattaché. Cette équipe s’intéresse plus particulièrement aux fonctionnalités de l’habitat pour l’ichtyofaune et les macro-invertébrés, au développement d’outils de diagnostic de la qualité et de la vulnérabilité des systèmes et, plus récemment, au suivi de la restauration des milieux.

Au niveau national et international, l’écologie de la restauration souffre d’un manque crucial de retours d’expériences et de jeux de données suffisamment importants et standardisés pour évaluer les trajectoires écologiques des écosystèmes restaurés, particulièrement en plans d’eau. Depuis 2016, le pôle s’est investi pour pallier ce défaut en recensant dans une synthèse bibliographique les « Techniques de restauration hydromorphologique des plans d’eau et méthodes de suivi » ainsi que les
potentiels sites pilotes sur lesquels de telles actions étaient programmées. Un guide de « Protocoles pour le suivi d’actions de restauration hydromorphologique des plans d’eau » est en cours de finalisation.

Dans la continuité de ces travaux, les tâches principales de ce poste consisteront à :

  • Concevoir/maîtriser les protocoles de suivi (multi-compartiments) de l’impact de restauration physique de l’habitat ;
  • Finaliser le guide détaillant ces protocoles ;
  • Constituer un réseau de sites pilotes, parmi les sites déjà identifiés, sur lesquels suivre les effets de la restauration en collaboration avec les différents partenaires gestionnaires du site ;
  • Mettre en œuvre ces protocoles sur les sites pilotes identifiés ;
  • Bâtir l’ossature d’un formulaire de saisie et d’une base de données destinée à centraliser et analyser les données récoltées dans le cadre de ce réseau ; y intégrer celles de 2018 ;
  • Etablir un bilan et un premier retour d’expérience de l’ensemble sites pilotes – mise en oeuvre des protocoles de suivi – premiers résultats.

Vous travaillerez en étroite collaboration avec une ingénieure en charge d’un projet analogue sur les cours d’eau.

Profil recherché

  • Titulaire d’une licence ou d’un diplôme de Master dans la gestion des milieux aquatiques ou en environnement, milieux aquatiques (eau douce), vous avez une première expérience similaire à ce poste.
  • Vous avez des connaissances en limnologie, en écologie des communautés et en hydromorphologie des systèmes lacustres.
  • Une première expérience en gestion des milieux aquatiques et restauration serait un plus ainsi qu’une connaissance et expérience dans la mise en œuvre de protocoles de terrain en général et DCE en particulier. La maîtrise des formulaires web adossés à des bases de données serait un réel plus.
  • Vous êtes reconnu-e pour votre aptitude à piloter et mobiliser des réseaux de partenaires ; vos capacités d’animation ; votre rigueur et votre méthode.
  • Vous maitrisez l’anglais scientifique et les outils bureautiques.
  • Vous êtes mobile pour déplacements sur les différents sites.

Informations complémentaires

  • Emploi-type : A2A41 - Ingénieur-e biologiste en traitement de données
  • Type de recrutement : CDD de 12 mois
  • Début prévu au 1er Février 2018
  • Niveau recherché : titulaire d’un diplôme de niveau II
  • Rémunération: Entre 2 150 € et 2 497 € bruts mensuels 

Candidature

Envoyer CV et lettre de motivation en précisant intitulé et référence du poste à sur le site d'Irstea.

Pour plus d'infos : www.irstea.fr rubrique "Nous rejoindre"